Réseau Bastille discussion,discussion-archive Pour ouvrir la discussion, par Robert D. et Charles J.

Pour ouvrir la discussion, par Robert D. et Charles J.

Depuis plus de trois mois, le pays connait une mobilisation sans égale des salariés exigeant le « retrait de la réforme » des retraites.

Depuis plus de trois mois, une unité syndicale sans faille anime ce combat.

Depuis plus de trois mois, des centaines de milliers ont débrayé, des millions ont manifesté et la jeunesse a commencé à rejoindre les cortèges.

C’est donc un événement majeur de la lutte des classes.

Ce mouvement se développe dans un contexte international d’affrontements contre les politiques néo-libérales, alors que l’agression de Poutine contre l’Ukraine a une portée internationale.

Il nous semble donc judicieux de revenir sur les récentes mobilisations de salariés à l’étranger.

En Algérie, durant plusieurs mois, des millions de citoyens, emmenés par les salariés et les chômeurs, ont, chaque semaine, bravé le gouvernement exigeant la fin de la corruption, la restauration des libertés démocratiques. Bouteflika et son gouvernement corrompu ont été « démissionné » au profit d’un remplaçant qui lui… ressemble.

Malgré les millions de manifestants, rien n’a vraiment changé de l’autre côté de la Méditerranée. Grande mobilisation, petite victoire.

En Iran, à l’initiative des femmes, un mouvement magnifique a mobilisé des millions de citoyens contre le gouvernement religieux réactionnaire. Le « guide suprême » a fait mine de reculer mais en fait, tout reste en l’état… Malgré la répression, les morts, le mouvement n’est pas terminé.

En Israël, une mobilisation démocratique de masse historique s’oppose au gouvernement néocolonial d’extrême droite de Netanyahou… Cette mobilisation extraordinaire est en fait limitée dans ses objectifs, mettre en échec la loi judiciaire du gouvernement qui vise à nommer des juges à sa botte. La bataille se poursuit, la victoire n’est pas impossible.

En Angleterre, c’est la première fois depuis Thatcher malgré les lois anti syndicales, que des millions de salariés sont entrés en grève par rafales, arrachant quelques augmentations. Mais le gouvernement maintient sa politique néo-libérale. Le face à face ne fait que commencer.

Nous pourrions ajouter la Tunisie où le Président dictateur reconstruit un état répressif contre les masses.

Aucune mobilisation ne se ressemble sinon que toutes affrontent leur gouvernement. Globalement, le résultat est marqué par l’échec : pas par la défaite.

Revenons à la France.

Il n’y avait pas de nécessité économique à faire cette réforme, comme cela a été souligné par le COR. Lorsque Nicolas Sarkosy a été élu président en mai 2007, le président du MEDEF de l’époque, Geoffroy Roux de Bézieux, fixe le cap : il faut en finir avec le programme « Les jours heureux » du Conseil National de la Résistance, garantissant à tous une retraite décente, une liberté de vivre sans les contraintes de l’exploitation, la sécurité sociale, des services publics, un enseignement de qualité… Le 18 avril 2019, le Medef annonce sa volonté de repousser à 64 ans l’âge légal de départ à la retraite : c’était le mandat de Macron, il y a ajouté un label personnel, là où ses prédécesseurs avaient échoué, il met un acharnement à réussir. Un forcené, qui peut mettre en danger ses commanditaires. 

La puissance du mouvement de lutte des classes s’exprime par des grèves sectorielles souvent minoritaires, « La grève coûte cher », mais des manifestations énormes dans les métropoles comme dans les plus petites villes. La mobilisation demeure considérable malgré la répression policière.

Mais nulle part il n’y a tentative d’auto-organisation. Pas de véritables assemblées générales. Les militants syndicaux organisent, dirigent. 

Force et faiblesse de l’unité syndicale : force de l’unité car cela a permis que des millions d’hommes se mobilisent contre Macron, et pas seulement pour exiger le retrait de la réforme. Faiblesse, non de l’unité, mais de l’accord entre les appareils syndicaux agissant dans le cadre du respect des institutions bonapartistes de la Vème République, renonçant à centraliser ce mouvement là où cela se décide, à l’Élysée.

Il faut s’interroger sur cette situation. En attendant, Macron, avec l’aide du Conseil constitutionnel, a fait passer la réforme. Là encore, c’est un échec pour le mouvement mais pas une défaite. Macron, souligne la presse, a remporté une « victoire à la Pyrrhus ». Son intervention au lendemain de l’adoption de la loi est lamentable. Il a peur. Lorsque le chef de l’État tente le bain de foule comme le 19 avril en Alsace, il est hué, conspué par des manifestants et contraint de renoncer à aller au contact du « peuple » dans la tradition bonapartiste. Minoritaire à l’Assemblée, le pouvoir est d’une extrême fragilité… bref, le mouvement n’est pas encore terminé. 

En fait, pour l’emporter, à Paris comme à Alger, Téhéran, Londres, Tunis, il faut viser le pouvoir pour… le balayer ! Il n’y a pas d’autre issue « raisonnable » pour changer l’ordre des choses. Chaque gouvernement s’appuie sur les autres, des institutions internationales, pour résister fasse aux masses. L’époque n’est plus au compromis. Le caractère autoritaire, bonapartiste de la plupart des gouvernements impose un combat classe contre classe.

Ce n’est pas – encore ? – le cas en Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, où le parlementarisme permet d’organiser des « arrangements ». 

En France, il faut chasser le monarque. Il n’y a pas d’autre choix sinon attendre… 2027 pour en élire un autre, élu contre l’extrême droite ! Encore que le RN progresse…

En France, la classe ouvrière n’a plus vraiment de « bastion ». Les grandes conurbations industrielles ont disparu : délocalisation, désindustrialisation ont joué leur rôle.

Un patron du CAC 40 évoquait le rêve néo-libéral d’un groupe … sans usine ! Subsistent quelques grandes usines mais pour l’essentiel, les salariés sont éparpillés dans les moyennes et petites entreprises. Les salariés constituent une écrasante majorité mais la classe ouvrière n’a plus de densité sociale et politique. Sans oublier une réussite du libéralisme avec l’existence de millions d’auto-entrepreneurs…

A certains égards, les organisations politiques à « gauche » connaissent le même émiettement. Jean-Luc Mélenchon, ces dernières années, n’a eu de cesse de dénoncer le PS, le PC, les Verts, refusant l’unité. Au lendemain de la Présidentielle, il a imposé un « sauve qui peut », l’accord électoral, la NUPES. Malgré les apparences, le résultat a été un échec. Le tintamarre parlementaire des élus de la FI offre un spectacle lamentable du combat politique. Pour l’heure, il n’y a pas d’alternative politique organisée et, dès les Européennes, la NUPES va imploser…

C’est évidemment seulement par la lutte des classes que cette situation peut changer. 

Il y a eu des luttes : il y en aura d’autres. Surtout si la mobilisation, la politisation de la jeunesse se poursuit comme à la veille de 1968. La lutte pour une écologie de combat va être déterminante.

Le retour de la guerre en Europe, la menace d’un troisième cataclysme mondial, cette fois-ci avec des armes de destruction massive pose la question de la survie même de la civilisation humaine. L’offensive du régime autocratique de Poutine contre le peuple ukrainien, ses droits fondamentaux, sa volonté de se défendre comme nation souveraine, revendication légitime qui a été combattue par Staline au prix de la terrible famine des années 1930… Ce ne sont pas seulement les héritiers du stalinisme français qui nient la qualification de génocide du peuple ukrainien par Staline : le PCF vient de tenir son 29ème congrès : Fabien Roussel s’est illustré en refusant d’engager la responsabilité du PCF dans la reconnaissance de « L’Holodomor », en s’abritant derrière la compétence des historiens, qui seraient les seuls à pouvoir décider. La France Insoumise, soutenue par le député Jérôme Legavre, pose la question : « nul ne peut nier la réalité du crime », il est nécessaire, néanmoins, de se poser la question « s’agissait-il d’exterminer le peuple ukrainien en tant que tel ?» Au bout du bout, ce sont hélas les organisations, se réclamant de la IVème Internationale (POI, POID, Lutte ouvrière), qui dénient à la population ukrainienne le droit de se défendre par les armes. Ce n’est pas la première fois, face à une guerre impérialiste, que les vieilles directions du prolétariat font naufrage.

La discussion doit donc porter sur l’objectif : imposer par l’action un gouvernement d’urgence prenant immédiatement des « réformes anti-libérales » drastiques contre le capital. Un gouvernement agissant avec fermeté et constance pour combattre le réchauffement climatique, mettre en œuvre une véritable politique écologique anticapitaliste.

Un gouvernement appuyé sur les plus larges masses, rendant des comptes en permanence, contrôlé par les citoyens, soit un gouvernement de démocratie directe. Un gouvernement révolutionnaire. C’est évidemment un objectif très audacieux mais ce n’est pas une utopie, c’est possible. Une nécessité pour tenter de changer l’ordre des choses. Les mots d’ordre tactique de lutte doivent s’inscrire dans un tel objectif.

Cette orientation doit être élaborée pour aboutir à un programme d’urgence. Au-delà du cercle des militants, ce travail exige du temps, de la ténacité, sans oublier que l’adversaire dispose de moyens policiers et militaires de l’État et de la plupart des groupes de presse et de communication.

Engager ce travail politique, c’est le contraire d’une attitude gauchiste mais au contraire réaliste. Ajoutons qu’un tel gouvernement serait la cible de tous les gouvernements libéraux aidés par les institutions « européennes ». Qu’on se souvienne de la Grèce. Il faut analyser et expliquer la réalité telle qu’elle est, ne pas prétendre à la facilité. Définir, expliquer une telle stratégie, bâtir avec les salariés, la jeunesse, ce programme d’urgence, convaincre au-delà du cercle militant exige, répétons-le, temps et ténacité. L’arme la plus efficace des opprimés c’est la démocratie. En ce domaine aussi il faut élaborer.

Ce sont quelques-uns des problèmes qui méritent la discussion, l’échange sans polémique subalterne, le débat démocratique. Essayons d’y contribuer. C’est l’ambition de notre site ouvert à tous ceux qui partagent cette espérance.

Robert D. et Charles J.

40 commentaires sur “Pour ouvrir la discussion, par Robert D. et Charles J.”

  1. Hey! Do you know if they make any plugins to help with SEO? I’m trying to get my blog to rank for some targeted keywords but I’m not seeing very good gains. If you know of any please share. Kudos!

  2. I’ve been absent for some time, but now I remember why I used to love this web site. Thanks , I¦ll try and check back more frequently. How frequently you update your web site?

  3. It’s appropriate time to make a few plans for the future and it’s time to be happy. I’ve learn this submit and if I may I want to counsel you few fascinating issues or advice. Maybe you could write subsequent articles relating to this article. I want to read even more things approximately it!

  4. Good blog! I truly love how it is simple on my eyes and the data are well written. I am wondering how I could be notified when a new post has been made. I have subscribed to your RSS feed which must do the trick! Have a great day!

  5. Hey there, You’ve done a fantastic job. I’ll definitely digg it and personally recommend to my friends. I am confident they’ll be benefited from this web site.

  6. I want to show my admiration for your kindness supporting individuals who really want guidance on in this theme. Your special dedication to getting the solution all-around appeared to be exceptionally invaluable and has specifically helped women just like me to get to their objectives. Your new warm and friendly suggestions signifies a lot to me and especially to my peers. Thank you; from everyone of us.

  7. Unquestionably believe that which you said. Your favourite reason seemed to be at the net the simplest factor to bear in mind of. I say to you, I certainly get annoyed even as other people consider issues that they just don’t know about. You managed to hit the nail upon the top and also outlined out the whole thing with no need side-effects , people can take a signal. Will likely be back to get more. Thanks

  8. Whats Taking place i am new to this, I stumbled upon this I have discovered It absolutely helpful and it has helped me out loads. I hope to give a contribution & assist other users like its aided me. Good job.

  9. I am also writing to make you know of the remarkable encounter my cousin’s girl experienced reading through your blog. She mastered plenty of issues, most notably what it is like to possess a wonderful teaching heart to let the rest effortlessly know several advanced subject matter. You actually surpassed readers’ expectations. Thanks for supplying these essential, healthy, informative and in addition easy tips about that topic to Sandra.

  10. I like what you guys are up also. Such smart work and reporting! Keep up the superb works guys I have incorporated you guys to my blogroll. I think it’ll improve the value of my website 🙂

  11. Thank you, I have recently been looking for info about this subject for a while and yours is the best I’ve found out so far. However, what about the bottom line? Are you positive in regards to the source?

  12. Very nice article and straight to the point. I don’t know if this is really the best place to ask but do you people have any ideea where to hire some professional writers? Thank you 🙂

  13. What i do not realize is in fact how you’re now not actually much more neatly-preferred than you might be now. You are very intelligent. You recognize thus significantly with regards to this matter, made me individually consider it from so many various angles. Its like men and women don’t seem to be interested until it’s something to do with Girl gaga! Your individual stuffs excellent. At all times maintain it up!

  14. What’s Going down i’m new to this, I stumbled upon this I have found It positively useful and it has helped me out loads. I hope to give a contribution & assist different users like its aided me. Great job.

  15. I’ve been exploring for a little bit for any high quality articles or blog posts on this kind of area . Exploring in Yahoo I at last stumbled upon this site. Reading this info So i am happy to convey that I’ve an incredibly good uncanny feeling I discovered exactly what I needed. I most certainly will make certain to don’t forget this web site and give it a glance on a constant basis.

  16. What Is Exactly Emperor’s Vigor Tonic? Emperor’s Vigor Tonic is a clinically researched natural male health formula that contains a proprietary blend of carefully selected ingredients.

  17. I like the valuable information you supply in your articles. I will bookmark your blog and check again here frequently. I am quite certain I’ll learn many new stuff proper here! Good luck for the next!

  18. After examine a number of of the weblog posts in your website now, and I really like your approach of blogging. I bookmarked it to my bookmark web site list and can be checking again soon. Pls take a look at my site as properly and let me know what you think.

  19. I used to be more than happy to find this web-site.I wanted to thanks for your time for this excellent read!! I definitely enjoying each little little bit of it and I’ve you bookmarked to take a look at new stuff you weblog post.

  20. Does your blog have a contact page? I’m having problems locating it but, I’d like to send you an e-mail. I’ve got some recommendations for your blog you might be interested in hearing. Either way, great blog and I look forward to seeing it improve over time.

  21. What is Renew? Renew is a dietary supplement designed to support blood flow while also aiming to boost testosterone levels andprovide an explosive energy drive

  22. Very interesting information!Perfect just what I was looking for! “The most wasted day of all is that on which we have not laughed.” by Sbastien-Roch Nicolas de Chamfort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post